tristesse

Il y a tant de larmes
que des vagues se forment
dans mes nuits détrempées
l’oreiller s’abreuve

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

3 réflexions au sujet de “tristesse”

  1. Ce que tu écris est toujours très beau, plein de sensibilité, de tendresse … Mais aussi toujours si triste !
    Je t’envoie un gros bouquet de bisous d’optimisme

    1. Marina, ce que j’écris ici n’arrive pas à la cheville de mon chagrin. Et mon oreiller est trempée, pour ça que je suis à écrire plutôt qu’à dormir. Merci encore d’être là ! xx

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s