Frette

Tsé, quand tu regardes dehors
Et qu’en dedans il fait frette
À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand toutes les vitres givrent

Tsé, quand tu regardes dehors
Que tout se fixe et s’arrête

À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand tu seras encore ivre
Puis, quand tu sortiras dehors
C’est là que tout s’arrêtera

À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand tu te sentiras libre
Et que tu sortiras dehors
Non, plus rien ne t’arrêtera…



#2022

Je vous souhaite d’écraser, avec tout le poids que vous avez (peut-être) pris, l’année 2021.

Je vous souhaite de garder le moral…le mien en a prit pour son argent et ce n’est pas payant.

Je vous souhaite de croire en la santé, même si elle semble bien loin…

Je vous souhaite de croire en l’avenir…même si le passé se répète.

Je vous souhaite de fuir les complotistes, qui croient en tout, sauf en rien.

Je vous souhaite à vous les jeunes, de sauver du temps, pour que les vieux en gagnent.

Je vous souhaite un verre de vin, de champagne ou d’eau, avec mon amour.

Je vous souhaite ce que la santé, le bonheur et moi-même, voudraient tous vous souhaiter.

Et puis… pour l’année 2022, si l’on se souhaitait à tous d’en vivre une autre, AUTREMENT ?

La paix, malgré l’enfer.
L’amour, malgré la distanciation
Le bonheur, malgré les malheurs
L’espoir, malgré la folie
La folie, malgré malgré malgré malgré malgré…mal…gré…gré…mal…etc…

Des bisounours à tous et le meilleur à venir pour 2022 !


Ma photo sans rapport pour terminer… ou pour recommencer en 2022.

Mon premier pain sandwich…c’était une tuerie, je vous le dis !

pain sandwich
Miam
Moi, ce soir 🙂

Ici, je m’arrête

Ce soir, je voudrais vous dire à tous au revoir.
Ce soir, je suis au bout de toutes mes forces.
Ce soir, oui je je je je pense un peu à moi.
Ce soir, je voudrais vous dire à tous au revoir.
Ce soir, usée et sans mots pour des au revoir.
Ce soir, je sais sans même avoir appris le morse
Ce soir, je quitte le monde…virtuellement
Ce soir, si je laisse des traces de moi ici
Ce soir, vous pouvez les enterrer ici même
Ce soir, j’avoue que la vie m’a usée trop peu
Ce soir, je sais que la vie m’a usée si peu
Ce soir, oui, je sais qu’il est temps de m’arrêter
Ce soir, je sais que la vie m’a donné la vie
C’est tout ce que je sais.
Maintenant je sais…

Ceci est mon dernier souffle sur la toile. Je tire ma révérence. Merci, merci du fond du coeur à tous ceux qui m’ont été de fidèles lecteurs. Je vous embrasse fort et prenez soin de vous.
Denise