La misère

Avant on se demandait régulièrement
qu’est-ce qu’on va manger. Maintenant on
se demande constamment qu’est-ce qu’on
peut encore se payer.

Page 27, Peu pour tout dire.

Il ne faut jamais baisser les bras, mais, Ô, combien de fois nous lèverions plutôt le poing.

Page 28, Peu pour tout dire.

Malgré tout, nous continuons d’acheter des graines pour les oiseaux.
Ne sont-ils pas une nourriture pour notre esprit ?

Le gros-bec errant était de passage à notre chalet dans les Laurentides.

Ouverture officielle #humour

Il me fait immensément plaisir de vous annoncer l’ouverture officielle de mon nouveau site d’humour : Sans-dessine

Certes, j’aurais préféré ajouter ici même, mes divagations d’un humour impossible. Ainsi, je n’aurais pas eu à travailler doublement pour concevoir un autre site.

Mais…on ne peut pas toujours tout mélanger (même si je le suis).

L’humour et la poésie, n’est-ce pas comme des fleurs dans un vase et des fleurs dans les prés ?

Je vous avoue en toute honnêteté que je ne crois pas posséder la fibre comique, mais j’expédie tout cela dans le cosmique.

Puis, on verra bien qui rira le dernier !

Cliquez n’importe où sur le texte et vous y serez transporté par l’univers d’internet.

Avec un grand sourire, sans toutes ses dents,
Denise (alias Soupir59)