Le CRDITED (entre-autres)

Je voudrais pouvoir vous parler de ma vie. Ma vie à partir de mes 31 ans. C’était un mois d’août, un mois d’août où vint la naissance d’une autre vie qui a pris la mienne.

J’ai bien essayé de la partager avec vous, cette vie. Mais lorsque la différence est trop intense, il ne sert à rien de se battre. Ce soir, je vous l’avoue, j’ai bien essayé de conserver un camp de vacances et même une éducatrice spécialisée du centre de réadaptation…mais rien n’y fait. Ce soir, je ne crois n’avoir qu’un seul regret, celui d’avoir mis au monde une enfant différente. Cette enfant ne vivra jamais heureuse dans un monde ou l’argent et l’indifférence sont à l’honneur.

Combien de mère et de père ont sacrifié leur vie pour leur enfant différent ? Mais un jour, peut-être bien, il saura pousser de l’amour dans l’ombre des solitudes. Et alors, juste alors, les hommes sauront que l’amour n’est pas qu’un rayon de soleil. L’amour n’est qu’un long chagrin d’amour.

Ce message s’adresse entre autres au CRDITED de Laval qui coupe les services aux parents, même s’ils les interpellent.

Mois d’avril (comme un poisson dans l’eau)

Du coup, avec toutes nos inondations au Québec, le mois de l’autisme, pourrait tout aussi bien devenir, le mois nautique.

Du coup, quelques photos de ma grande et si petite fille autiste qui adore les sushis…j’vous l’dis et j’vous l’jure !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DI

**Nous sommes la semaine de la Déficience Intellectuelle. http://crom-wmrc.ca/sqdi2013/ 

Je vais essayer d’y revenir dans la semaine sans rien promettre. Mais je pense à eux…je pense à elle aussi. À elle qui est ma fille. Mon ange. Mon amour éternel. Ma brûlante douleur. À elle qui est une enfant dans un corps de femme. À elle qui m’aime mais qui ne sait pas qu’un jour je ne serai plus là pour elle. À elle qui un jour partira sans comprendre pourquoi…et si je songe à ce jour je pars…