Ma Philo des pauvres

La vie passe si vite lorsque l’on dort ; vous imaginez lorsqu’on est mort tout ce temps qui dort.

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s