#handicapés #21ans et plus #Amour #ministre #McCann

Je crois que la poésie existe pour crever l’écran de vos vies.

Même si vous ne comprenez rien à la rime, il restera toujours l’amour qui ne rime à rien.

Pour le reste, il y a l’amour sans rime, qui avec la tendresse, arrive parfois à s’enlacer.

Pour vivre, peut-être que ce dont on rêve, est-ce l’amour sans se lasser.
Entendez ce mot AMOUR en y croyant, déjà, ce sera plus que poétique.

Il y a l’amour d’une mère pour son enfant handicapé. Cet amour-là, je le connais. Il me tue à petit feu. À petit feu, je vous dis, parce que cet amour-là, il brûle plus fort que le reste de l’humanité.

Ma fille il y a déjà un moment…juste avant de devenir une adulte qui disparaît, qui s’efface sans laisser de trace. Elle se retire tout doucement de notre monde. Notre monde qui oublie facilement les 21 ans et plus…handicapés.
m-Enterr__sous_la_neige