La fosse aux chiens

Je ne sais plus, si j’ai plus peur de la réalité que des films d’horreur.
Je pourrais écrire, en diagonale, pour inverser, ma ligne de pensée.

Me recueillir, sur une sépulture, en chantant :

Je chante, à tue-tête,
ma tête, se tue, sur une stèle,
ma tête, ma tête, répète,
que mourir, à tue-tête,
me défait, le cerveau,,,

Le cercueil, me crie,
à tue-tête, de mourir,
nicher, dans une fosse,
aux chiens,,,

J’aboie,,,

Je voudrais mourir en automne.  Cette saison triste, revêtue de ses couleurs vivantes.
DSCN5259

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

2 réflexions au sujet de “La fosse aux chiens”

    1. Ah ! Et moi…et moi…et moi…j’aimerais bien m’envoler de votre côté du monde pour découvrir ce qui n’existe pas de ce côté-ci…mais, je dois être patiente…trop…patiente…

Répondre à colorsandpastels Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s