Twitter presque en direct

Ceci est un mini extrait d’un texte à chanson qui finira peut-être livré en fraction… :

…M’étendre dans tes rêves.
Fièvre sur mes lèvres
Je t’ai dans la peau comme un frisson sur l’eau
Je t’ai dans mon coeur comme on écrit je t’aime.

Surprise !!! Ce n’est pas sur Twitter mais uniquement ici :

Pour moi, avoir une vie normale est : regarder celle des autres parce que la mienne n’a rien à voir.

Celui-ci doit déjà traîner quelque part sur mon blogue, mais radoter c’est correct ici, parce que plusieurs ne m’ont jamais lu encore, et encore… :

Nos cils ne sont-ils pas nos ailes et nos paupières l’apesanteur de nos rêves.

Réussir à faire mousser mon lait, puis le saupoudré de cannelle, ça c’est un jour bénit.

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Une réflexion sur “Twitter presque en direct”

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s