Mes mères… RIP

Je ne sais plus comment dissimuler ma peine.

Un départ, ce n’est pas un au revoir.
Un départ, ce n’est pas une déchirure.
Le départ est un long silence qui s’installe en nos coeur.
Ce silence résonne d’un mélange de souvenirs.

Un silence entre deux pensées.

Bonne fête des Mères, à toutes celles qui le sont.
À toutes celles qui auraient aimé l’être.

Ainsi qu’à toutes celles qui vivent dans un ailleurs,
là où le deuil n’existe plus.
 

Je suis si seule sur cette photo.  Mais où êtes-vous, mes mères ?

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s