Frette

Tsé, quand tu regardes dehors
Et qu’en dedans il fait frette
À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand toutes les vitres givrent

Tsé, quand tu regardes dehors
Que tout se fixe et s’arrête

À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand tu seras encore ivre
Puis, quand tu sortiras dehors
C’est là que tout s’arrêtera

À moins 20, ce n’est qu’un début
Quand tu te sentiras libre
Et que tu sortiras dehors
Non, plus rien ne t’arrêtera…



Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s