Le pygargue du lac

Tôt, un matin de juillet, qui était avant les vacances, un pygargue surveillait les eaux du lac à l’affût d’une proie.

Perché haut sur une branche, sans fromage en son bec, il ne bougeait pas.

Il fallait prendre le bateau pour s’en rapprocher. Essayer d’immortaliser l’aigle avant
qu’il ne s’évapore ailleurs.

Pssst… Un clic sur la photo pour agrandir. 

 

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

6 réflexions au sujet de “Le pygargue du lac”

    1. Yeap ! Il n’entend pas à rire, surtout à l’heure du lunch… Oui, il est très impressionnant, nous sommes loin du petit oiseau 🙂 Merci, Annick, pour ton commentaire, ton passage et surtout belle semaine !

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s