Le temps et les départs

Les éoliennes sont la montre des oiseaux… Le vent est maître de leur temps…

Cette main ne sera jamais seule.
Comme ce chien semblait bien le temps de mon regard sur lui.
Sous un ciel funambule, le temps file comme la caresse du vent, sur les nuages.Tel un vol d’oiseau, le temps ne se retient pas.On amasse des souvenirs avec le temps, on se fabrique un petit baluchon, avec tout plein de souvenirs réconfortants, mais comment feront  la jeunesse d’aujourd’hui pour accumuler des souvenirs, puisque plus rien ne dure longtemps ?

Le temps a fauché ma mère. (Le crabe l’a emporté à l’âge de 55 ans)

Le temps a tué mon père. (Un fou de la vitesse l’a emporté)

Le temps m’a tout de même permit de les aimer, avant qu’ils ne partent tous trop tôt…trop tôt…
Bisou ma douce grand-maman. (Ses souvenirs s’effaçaient tout doucement dans sa tête, mais sa main se resserrait sur la mienne chaque fois que je lui disait « Je t’aime »)

L’heure ne compte plus lorsque l’on se perd à la contempler trop longtemps. [Denise Girard] Inspiration de @justinbiebiere et de sa magnifique photo : http://adefaut.fr/?p=1075 TIC TAC

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s