Ma philosophie des pauvres

Avoir peur d’écrire pour ne pas faire de fautes est comme avoir peur de manger trop chaud alors que l’on a simplement à souffler dessus.

…Le pire dans tout ça est que je ne peux jamais expliquer ce que je pense ou le fond de ma pensée en écrivant avec ou sans fautes…

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

3 réflexions au sujet de “Ma philosophie des pauvres”

  1. un petit passage chez toi pour te dire ma pensée d’aujourd’hui et elle est aussi bizarre, c’est la 1ère fois dans ma vie que je voudrais déjà être à lundi et pour cause … 😦 Je te souhaite un très bon week-end pleine de pensées positives

    1. Pour toi c’est lundi. Pour moi ça ne le sera que demain. Je pense à toi en espérant que ça ira mieux…beaucoup mieux. Tu peux m’écrire tu le sais. Amitiés et courage xx

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s