Si les anges avaient vraiment des ailes, les hommes les auraient déjà plumé.

Si le rêve existe, mon Dieu, réveillez-le!

La maladie m’emportera, sinon l’ivresse.

Laisser tomber l’ombre sur les maisons. Les arbres survivront.
« Cessez d’abattre les arbres »

La vie m’a tellement enlevée, que revenir, serait de la folie.
Je suis fatiguée, seulement fatiguée.

La foi n’est pas suffisante, si la prière manque.

Les rimes ça me connaît! La déprime aussi.

Je crois que la vie m’a tellement donnée, que la mort ne m’apportera rien.

Rien ne sert de passer par ici si vous ne savez vous arrêter.

[Denise Girard tous droits réservés]

 

Publié par

denisegirardsoupir

Raconter ma vie serait simplement une erreur. Profitez du temps qui passe et peut-être bien qu'un jour, on me racontera.

Laisser un commentaire (gentil)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s